MODELISME NAVAL BOIS
BIENVENUE SUR MODELISME NAVAL

refroidissement d'un moteur électrique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

refroidissement d'un moteur électrique

Message par albertus le Jeu 15 Mar - 16:40

HEllo
Les moteurs électriques utilisés en naval navigant sont souvent surchargés et ont tendance à chauffer, parfois au point de se brûler si on met le doigts dessus
Contrairement aux accus LiPo qui délivrent plus de puissance si ils sont chauds, les moteurs doivent rester froids. On a donc l'habitude de les munir d'une chemise de refroidissement, laquelle chemise consiste en un serpentin de tube d'alu parcouru par un circuit d'eau.
Les tubes se vendent dans le commerce, mais coûtent relativement cher, alors qu'il est simple de les réaliser soi-même si on connait le truc

Serpentin du commerce



procédure :

Pour faire un joli serpentin de refroidissement, il faut juste un tube alu 3 mm intérieur et 4 mm extérieur, et un objet rond quelconque, ici un pied de parasol, dont le diamètre est inférieur d’un ou deux millimètres de celui du moteur à refroidir.
Première étape, fixer l’extrémité du tube alu au rondin à l’aide d’un ficelle solide et de deux noeuds de cabestan


Deux noeuds de cabestan

Ce noeud se serre de plus en plus lorsqu’on tire sur son bout, il ne glissera pas autour du piquet
Deuxième étape, commencer à enrouler lentement et en tirant bien pour que le tube soit bien serré sur le support. Ca va plier au début, mais dès que le pli est passé, ça va s’enrouler tout seul


Cela s’écrase !
Mais c’est prévu : on ne panique pas, on continue à enrouler ! une fois l’écrasement passé, cela se courbe sans problème
Il n’y a plus qu’à continuer, toujours en tirant bien sur le tube pour qu’il soit bien serré, et en veillant à ce que les différentes spires soient bien jointives (après c’est trop tard, on ne pourra pas les resserrer).


Bien serrer !

Tout en faisant tourner le piquer de la main gauche, la main droite assure une traction constante dans le sens de la flèche rouge. Mais en même temps, il faut s’assurer que les spires sont jointives, en tirant aussi dans le sens de la flèche bleue. L’index de la main gauche assure le bon suivi de l’enroulement !
Une fois terminé, ça doit rentrer en force sur le moteur. Il n’y a plus qu’à couper délicatement les extrémités, et y enfiler un tube silicone. Le tube silicone sera raccordé au serpentin et d’un côté au tube du rejet inséré par exemple sous le livet de pont, et du côté prise d’eau à un tube installé si possible dans le flux de l’hélice et de façon tangentielle



Reste maintenant à alimenter le serpentin en eau
On a le choix : pompe electrique (style lave-glaces) ou prise d'eau dans le flux de l'hélice.
Le seul avantage de la pompe c'est que le rejet se fait également à l'arrêt, comme sur les vrais bateaux
Pour ne pas avoir un effet 'jet d'eau" en sortie, il faut faire une chambre de décompression en envoyant le flux d'eau dans un tube de plus grand diamètre qui lui est connecté à la sortie de coque
avatar
albertus

Nombre de messages : 287
Age : 72
Localisation : Soiron / Belgique
Date d'inscription : 28/09/2011

http://navi.modelisme.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum